728 x 90

Académie de la langue tamaziγt : UNE SUPERCHERIE EN DEVENIR

Académie de la langue tamaziγt :   UNE SUPERCHERIE EN DEVENIR

À chaque conquête citoyenne et dans tous les domaines, le pouvoir algérien s’emploie à en rendre caduque la réalité.

C’est à croire qu’il existe en son sein un cabinet noir de gens malfaisants dont la mission est de trouver des alambics spécieux d’ordre juridique ou politique pour détourner le sujet de sa finalité attendue.

Ainsi en est-il de l’académie de tamaziγt que le pouvoir a concédée après un déni qui a duré plus d’un demi-siècle.

On invente un faux problème de caractères à utiliser alors que la question est résolue ordinairement par des écrivains, des éditeurs, les militants et les usagers depuis au moins 150 ans.

Résultat d’une longue politique de suspicion qui a abouti à une détestation libérée du kabyle au point où aujourd’hui une certaine députée islamiste peut le claironner à l’envi et impunément dans des mass-médias complices.

Ce, pendant que des ministres, les KDS en général, de pseudo intellectuels proclament hypocritement que l’Algérie est une et indivisible. Unité qui s’avère n’être qu’un front antiamazighe en général et antikabyle en particulier.

Et cette vérité concerne tous les Algériens comme vient de le rappeler, très sportivement à l’égard des Kabyles, l’entraineur de l’USM Bel Abbès qui a déclaré avoir prouvé lui et son équipe que la coupe d’Algérie est arabe !

Aksil Azru Lukad

rédaction
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos