728 x 90

Ali Ideflawen : AWAL D YISEΓ

Ali Ideflawen :  AWAL D YISEΓ

Il ne cherche pas la postérité, il ne cherche pas la reconnaissance, il ne cherche pas la notoriété factice.
Il est là. Il chante.

Actuellement, Ali Ideflawen est l’artiste le plus racé et le plus authentique de sa génération.
Il n’a pas besoin d’apparat ou de déguisement pour être le chantre de la chanson engagée kabyle.
Il ne cherche pas à se promouvoir à travers les médias du régime algérien et c’est précisément ce qui le distingue des laudateurs patentés.

Car celui qui reluque, qui glorifie, qui se complaît, qui se mutile ; qui se transforme et qui se renie, celui-là ne peut pas être un artiste.
Dans sa chair, dans son âme, dans sa maison et dans son jardin, Ali Ideflawen sait que la compromission peut juste aboutir à être le troufion d’un jour et d’un seigneur qui le remplacera à la première occasion.

Ali Ideflawen est le chanteur d’un peuple, d’une cause et d’une histoire. Sa trajectoire est la suite d’une lignée d’aèdes et de conteurs qui ont fait jaillir le chant kabyle des tréfonds des temps anciens. Il continue avec son talent et ses moyens la légende de Crif Xeddam, de Hnifa et d’Iguerbouchène.

Ali est le silencieux, le modeste, le réservé ; mais bien le façonnier émérite de chants inoubliables qui vont encore être et pour longtemps, des reprises populaires contre l’injustice et l’embastillement.

Il est un artisan, sûr de son art, qui s’est affranchi de tout mentor, de tout patron mais qui voue à ses aînés une reconnaissance qu’il déclame volontiers dans d’inoubliables refrains.

Sa lumineuse collaboration avec Lḩasen Ziyani, un orfèvre de l’art poétique et vigile culturel posté à Montréal, a donné naissance à des œuvres magistrales et incorruptibles.
Dans son dernier album, il y a une chanson en hommage à Muḩend u Yeḩya dont le texte, la composition et l’interprétation l’ont vouée déjà à devenir un hymne populaire de reconnaissance et de lutte qui résonnera longtemps “si Vuεrarij ar Wedris, ḍil-ed At Weγlis” …

Assa a Ali, d nekni ara k-yerren tajmilt γef wayen merra s wayes i γ d-tessemdekwaleḍ mara akken nruḩ deg zuzzen d yiḍes. Keč nneγ, nekni inek.

Tanemmirt a mmis n tiri d wawal.

Azru

rédaction
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos