728 x 90

IL Y’A 46 ANS «HAMID RADIO N PARIS» NOUS A QUITTÉ.

IL Y’A 46 ANS «HAMID RADIO N PARIS» NOUS A QUITTÉ.

Il est de ces hommes et femmes qui ont fait l’histoire moderne du pays kabyle qui méritent d’être commémorés et rappeler aux nouvelles générations leurs œuvres ou leurs cheminements dans le renforcement de la conscience identitaire kabyle/amazighe.

Ḥamid At Qqrin ou Chabane Hamici selon l’état civil colonial français, en est un parmi ces beaux esprits.

Il s’agit du célèbre animateur et producteur de la première émission en langue kabyle à l’ORTF, l’Office de radiodiffusion-télévision française qui a remplacé RTF (Radio-Télédiffusion Française) en 1964.

Ḥamid At Qqrin, a travaillé aussi bien au RTF que l’ORTF de 1956 jusqu’à son décès le 26 novembre 1972 suite d’un accident vasculaire cérébral (AVC), alors qu’il n’avait que 43 ans. Eh oui! il y’a des AVC qui emporte rapidement et il y’a d’autres qui … (Je vous laisse le soin de deviner). Comme quoi la vie est parfois injuste.

Ḥamid At Qqrin est né le 28 janvier 1929 au village Adrar Amellal de Lɛerc Iwaḍiyen faisant partie de Taqbilt (Confédération) n At Sedqa. Il est enterré au cimetière du village pas loin de lemqam (le grand mausolée) de Jeddi Ḥmed.

Pour l’histoire, ce dernier, un adepte de la Tareḥmanit (Ṭariqa Raḥmaniya), est un saint vénéré suite à la sécheresse qui avait sévi longtemps dans cette région du pays kabyle. Jeddi Ḥmed alla dans la vallée pour faire l’Anzar, une tradition païenne Kabyle-Amazigh, équivalente à la prière de l’Istisqaa ou l’appel à la pluie des musulmans. Suite à sa prière païenne d’Anzar beaucoup d’eau tomba du ciel, et c’est ainsi que Jeddi Ḥmed est devenue le saint d’Adrar Amellal.

Ce village qui a enfanté Ḥamid At Qqrin un certain 28 janvier 1929, et qui allait devenir plus tard le célèbre présentateur radiophonique connu sous le nom de « Ḥamid n Radio Paris ». Il animait une émission intitulée « Kabylie mon beau pays » que les jeunes et les familles kabyles écoutaient religieusement, secrètement (peur de la Sécurité Militaire de Boumediene) et difficilement, tellement inaudible. Elle donnait la parole aux artistes kabyles en passant leurs chansons dont les maîtres Cheikh El Hasnaoui et Slimane Azem. Ce dernier étant l’ami intime et de longue date de Ḥamid At Qqrin. C’est d’ailleurs lui qui a campé le rôle du conseilleur de l’ivrogne dans le sketch « Madame encore à boire » de Slimane Azem.

Ḥamid At Qqrin était un homme intelligent, brillant, maniant parfaitement la langue kabyle, très éveillé politiquement et très conscient des enjeux identitaires. Il était aussi visionnaire. Pour lui la Kabylie est un PAYS et non une simple région ou un département ou une wilaya annexe d’une administration coloniale qui l’étouffe. En appelant son émission « Kabylie mon beau pays » et non pas « Kabylie ma belle région, ma belle wilaya ou ma belle province » doit donner à penser.

Ḥamid At Qqrin n’avait que 21 ans lorsqu’il a quitté son village vers la France ou il a travaillé dans un hôtel dans le 15ème arrondissement de Paris. En 1956 il a exercé le métier de pigiste, un journaliste rémunéré à la tâche, à la RTF. Doucement mais sûrement, et avec une grande volonté il devient successivement commentateur politique, ensuite journaliste et enfin producteur et animateur de sa propre émission «Kabylie mon beau pays». C’était pour la langue kabyle un grand défi à l’époque, équivalent d’avoir une TV de nos jours.

En 1960, Ḥamid At Qqrin épousa une Française du nom de Nadine Jeanne Marie qu’il appelait Nadia. Bruno Azem m’a raconté que Nadia était très amie avec Malika, la femme de Slimane Azem.

Nadia a beaucoup soutenu son mari dans son militantisme pour la cause kabyle et amazighe en général. Ce soutien était encore plus apparent suite à la création chez Taous Amrouche de l’Académie Berbère ou Agraw Imaziɣen. C’était en compagnie de Bessaoud Mohand Arab, Abdelkader Rahmani, M. Hannouz et Mouloud Kaned. Ḥamid At Qqrin était le secrétaire général de l’Académie Berbère et il animait les galas que l’Académie Berbère organisait en 1969 et 1970

C’est le 26 Novembre 1972, que Ḥamid At Qqrin rendra l’âme à l’hôpital Eaubonne dans le Val d’Oise (Paris).

Deux ans plus tard son émission « Kabylie mon beau pays » fut arrêtée. Est ce que c’était suite à la suppression de l’ORTF selon la loi du 7 août 1974 modifiant la gestion de l’audiovisuel public français ou sur ordre d’Alger comme le disait la rumeur.

En effet ne dit-on pas que l’ex-président français Valéry Giscard D’Estaing, qui possédait au passage un chien du nom de notre ancêtre Jugurtha, a exécuté l’ordre après sa visite en Algérie en 1974 sur invitation de Houari Boumediene?

Reposes en paix Dda Ḥamid At Qqrin.
Iɣsan-ik di Talwit.

Racid At Ali uQasi

rédaction
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos