728 x 90

Les Kabyles sont ils prêts à réclamer cet héritage ?

Les Kabyles sont ils prêts à réclamer cet héritage ?

Marcello Pera en compagnie de Joseph Ratzinger (devenu Pape Benoit XVI) écrivent en 2006 un livre qui se veut une contribution à la pensée occidentale moderne.

Les qualités de l’ouvrage tiennent non seulement aux thèmes traités :

1/ liens et relations qu’entretiennent les Européens avec leurs racines chrétiennes

2/et ses implications, mais aussi à l’aptitude des deux auteurs à clarifier bon nombre de concepts..

Le titre du livre indique et met en exergue les thèmes traités : « Without Roots (The West, Relativism, Christianity, Islam) : Sans Racines (L’Occident, Relativisme, Christianisme, Islam).

Le contexte

Il faut sans doute rappeler dans quel contexte cet ouvrage s’inscrit : dans celle d’une rupture, elle est très clairement visible et établie dans l’affirmation suivante de Marcello Pera – on peut rajouter qu’elle est sans équivoque – : « Do the Church and Europe realize that their very existence is at stake, their civilization has been targeted, their culture is under attack ? Do they understand that what they are being called on to defend is their own identity ? Through culture, education, diplomatic negociations, political relations, economic exchange, dialogue, preaching, but also, if necessary through force » p 93 chapitre Letter to Joseph Ratzinger par Marcello Pera. “Est ce que l’Eglise et l’Europe réalisent que leur existence est mise en cause, que leur civilisation est visée, que leur culture est attaquée ? Comprennent-ils qu’ils sont appelés a défendre leur propre identité ? Par la culture, l’éducation, les négociations diplomatiques, le prêche, mais aussi, si nécessaire par la force“.

Un ouvrage de référence pour la compréhension des caractéristiques de la pensée occidentale (et de ses racines)

Il interpelle tout occidental (et donc l’occidental qu’est le Kabyle : nous verrons pourquoi) sur l’essentiel de sa culture et de son mode de vie. Il nous apparaît vital que les thèses qui y sont développés soient connus des Berbères qui seraient sous l’influence des modes du moment et enclins au relativisme ambiant en oubliant jusqu’à leur propre identité et histoire.

Un ouvrage de référence ? Oui surement, mais à la lecture et de par la forme (et le ton) on le qualifierait sans le dénaturer plutôt de petit guide. Ses qualités didactiques amènent le lecteur à décortiquer (sans simplification extrême) les notions de démocratie et laïcité, etc. Un ‘Western culture for dummies’…..Attention, il ne s’agit pas d’un prêt à porter de la pensée unique….

Imezwura

Et ? Et bien l’intérêt porté à ce livre repose en ce que contre toute attente on y retrouve la contribution de ‘nos’ anciens (imzewura).

De surcroit pour les héritiers directs des traditions Berbères cet ouvrage est d’une toute autre portée, le titre même aurait du interpeller : « Sans racine » « s teqvaylit win ur nesee ara izuran ».

Pour cela il faut se référer au chapitre ‘The spiritual roots of Europe’ et là nous trouvons le passage suivant qui énonce avec une simplicité déconcertante l’apport et la contribution majeure des Berbères :‘Hence the promotion of the democratic ideal is seen as a moral duty that is in profound compliance with the faith. In this position we can rightly see a continuation, adapted to the times, of the model of Pope Gelasius described earlier.’ Que l’on peut traduire ‘Ainsi la promotion de l’idéal démocratique est vue comme une obligation morale en profond accord avec la foi. En ce sens on peut voir à juste titre une continuation, adaptée à notre temps du modèle du Pape Gélase décrit précédemment’

De quoi s’agit-il donc ? Et qu’est ce qui est en jeu ? Et qui est donc ce Gelasius ? Gelasius en Français Gélase Ier est Pape mais aussi Kabyle, il est doté d’une très forte personnalité. « De Tertullien, il a le gout de la controverse et aussi les talents, la verve et la vigueur. Il est intraitable par devoir et par nature. » p124 ‘Le Berbère.. Lumière de l’Occident’ (V.Serralda, A.Huard aux Eds. NEL)

La séparation des pouvoirs et le développement de l’Europe.

Les contributions de ce Pape sont majeures, mais pour ce qui nous intéresse ici on la retrouve ci-joint dans une adresse (4 ème traité) à l’empereur Anastase « Deux pouvoirs, auguste Empereur, règnent sur le monde : le pouvoir sacré des évêques et le pouvoir des rois. »

C’est bien à partir de cette affirmation du pape Kabyle que vont dorénavant s’établir les rapports entre la papauté et l’empereur. La réaffirmation (qui est clairement dans le message des évangiles) de l’indispensable séparation des deux pouvoirs (temporel et spirituel) : l’empereur n’est qu’un fils de l’Église, comme tout chrétien, et non pas un évêque. Là encore suivons quelques instants ce petit traité (qui je le rappelle nous sert de guide…) « The fourth treatise introduced a separation and distinction of powers that would be of vital importance for the future development of Europe, and that laid the foundations for the distinguishing characteristics of the West.” P 57. Cet extrait on peut le traduire comme suit :’ Le quatrième traité introduit une séparation et une distinction entre les pouvoirs qui sera d’une importance vitale pour le futur développement de l’Europe et pose les fondations des caractéristiques de l’Occident. » On ne peut être plus explicite : l’Occident a comme caractéristique de s’être développé dans la séparation des pouvoirs (spirituel et temporel), cette ségrégation n’a eu lieu que par la sagacité (et la ténacité) d’un Pape Nord-Africain (à la forte personnalité, pourrait-on ajouter) dans son adresse à un empereur.

Les Kabyles sont ils prêts à réclamer cet héritage ? La laïcité

rédaction
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos