728 x 90

MUḤEND U YEḤYA asevraraz

MUḤEND U YEḤYA asevraraz

Même au plus proche du grand départ, Muḥend u Yeḥya est resté éblouissant d’intelligence et intransigeant pour ce qui touche à la production littéraire.
Voici peut-être l’une des dernières réverbérations léguées à la postérité par celui qui a fait de sa vie un roman national au service de la langue et de la culture de son peuple.

Cela s’est passé le 6 décembre 2016 à At Ṛvaḥ son village à l’occasion du dernier hommage qui lui a été rendu.
Muḥ At Vurenna, Sayd Laymi et moi-même y sommes allés. Après la cérémonie d’hommage et la collation, nous avons fait le petit trajet du retour du village à la route nationale en compagnie de Mouloud Mohia, le frère du disparu.
La discussion portait naturellement sur Muḥend u Yeḥya et, l’un dans l’autre, il nous raconte :

« Muhya était hospitalisé à l’hôpital Pitié-Salpêtrière et nous lui rendions visite chaque jour. Un ami à lui était venu ce jour-là avec une attention particulière pour l’égayer. Il a proposé de lui lire l’ébauche de son adaptation de « Le laboureur et ses enfants ». Mohia était fatigué et visiblement ne voulait pas s’astreindre à une écoute attentive avec, au bout, un nécessaire commentaire. Sur l’insistance assidue de cet ami, il accepte de l’écouter.
– Afellaḥ d warraw-is …
Dès cette entame et malgré son état, Mohia a presque bondi de son fauteuil roulant : rğu din, stop !
– Mais Mohia, ce n’est que le titre.
– Et oui justement, le titre. La Fontaine n’a pas écrit « un laboureur mais LE laboureur … ».
« Le » est un article défini. Ini-d afellaḥ nni… I « nni » nni, anda ara t-nerr ?

Aucune impertinence dans la réponse de Muḥya à cet ami qui, au demeurant, a fait un travail remarquable. Sauf que la formation scientifique de base du militant Mohia ne peut pas s’accommoder d’approximation et à l’occasion, il le fait savoir même à des amis.

Il n’y a pas à dire : quand on se sent un peu intelligent, Muḥend u Yeḥya est passé là !

Et avec ça, il se trouve des ijaluten qui pensent que taqvaylit peut s’écrire s lɛarabiya.
Ah a ddin qessam !

Aksil Azru Lukad

rédaction
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos