Réponse de M. Ferhat Mehenni aux médias et aux détracteurs de la Kabylie

Réponse de M. Ferhat Mehenni aux médias et aux détracteurs de la Kabylie

Je commencerais par dire que je ne suis pas seulement un homme de culture mais aussi un homme d’État. Je marie les deux aspects de ma personnalité. Je dois assumer avec honneur les deux facettes de ma personnalité.

Nous construisons un Etat Kabyle étape par étape. Nous allons surement déstabiliser la géopolitique et la géostratégie. Nous en sommes conscients, mais ca ne serait qu’une injustice que nous réparons en faveur du peuple kabyle, ce peuple si évolué, si démocrate si tolérant. Il mérite les honneurs de l’Humanité et d accéder aux honneurs internationales.

Nous ne sommes pas des va-t-en guerre, mais nous n’avons pas peur de la violence. Nous mettons sur pied une force de sécurité, une organisation de vigilance, d’information, de persuasion pour la construction de notre indépendance et de notre exercice à l’autodétermination.

Nous sommes pacifiques, nous le resterons autant qu’il le faudra et qu’il n’y a pas d’agression sanglante contre le peuple kabyle. Nous étions en légitime défense en 2001, nous n’avons pas versé dans la violence. Il n’est pas évident que les générations à venir, si les mêmes conditions se représentent, acceptent d’avoir les même réflexes qu’en 2001.

Nous veillons à ce qu’il n’y ait pas d’effusion de sang mais j’appelle la communauté internationale de ne pas faire autant qu’Al Jazeera qui essaie de nous traiter comme des terroristes alors que nous avons déposé un mémorandum à l’ONU pour frapper à la porte de l’Assemblée Générale de celle-ci de manière pacifique, démocratique. Il faut retirer ces accusations infondées qui elles participent, justement, à la création de troubles. Dès lors vous traitez des pacifiques, des hommes et des femmes pacifiques, de terroristes, vous finirez par engendrer ce que vous dites mais pour le malheur de ce que vous voulez défendre.

La géopolitique est un domaine dynamique toujours en mouvement, toujours en marche. Il n y a jamais eu de frontières éternelles. Regardez la manière dont l’Europe s’élabore aujourd’hui. Toute l’Afrique est en mouvement. Regardez le Centre Afrique n’existe plus, la Somalie n’existe plus, la Cameroun n’existe plus, le Mali n’existe plus, la Côte d’Ivoire n’existe plus. Je dirais même que le Congo n’existe plus et bien d’autres pays vont sombrer.

Donc il nous faut une reconfiguration mondiale qui, paisiblement, par le droit des peuples à disposer d’eux même, permettra de se remodeler sans violence. C’est mon voeux le plus cher, c’est la voie de la Kabylie, c’est la voie de la sagesse.

Nous sommes en mesure d’aller tous ensemble vers cette reconfiguration INÉVITABLE du Monde. Ou on le fait dans la paix comme nous le faisons, comme nous le proposons, ou elle se fera dans la violence et au détriment de tous ceux qui tiennent à l’ordre établi.

Je mesure mes mots ! La Kabylie apporte un message de paix, il serait bon qu’il soit entendu. Je répète encore une fois, nous sommes les dernières colombes en ce monde. Écoutez-nous, nous sommes vos frères, nous sommes vos soutiens, nous sommes vos meilleurs alliés.

Travaillions dans la fraternité, dans l’entraide et dans la reconnaissance du droit a chaque peuple de disposer de lui-même.

Je vous remercie

Ferhat Mehenni, Président du Gouvernement Provisoire Kabyle

About The Author

Related posts