728 x 90



  • Anzar : le Dieu de la pluie.

    Anzar : le Dieu de la pluie.0

    Autrefois, il y a bien longtemps, aux temps où les dieux prenaient la forme des hommes, vivait dans un village perché une belle jeune femme pubère qui brillait de sa beauté sur terre comme brille la lune dans une nuit palpitant d’étoiles. La belle fille avait l’habitude de se baigner dans la rivière à l’extérieur

    READ MORE
  • Yemma-s n dunnit

    Yemma-s n dunnit0

    Zik zik nni, asmi thedder dunnit, yemma-s n dunnit d warraw-is llan ttidiren seddaw tmurt. D taweṭṭuft i ten-id-yessulin ɣer nnig tmurt. D taweṭṭuft i sen-yesseknen tafat, i sen-yesseknen aman… D tawṭṭuft nni i s-yesseknen i yemma-s nni n dunnit amek ara teẓẓu, amek ara tekrez, amek ara tesserwet, amek ara tenɣed irden… U nettat,

    READ MORE
  • Mythologie : La fin des temps chez les Kabyles

    Mythologie : La fin des temps chez les Kabyles0

    Dans la mythologie Kabyle, c’est par le vent que viendra la fin du monde. Un vent de tempête (azayeḍ) soufflera sans les limites imposées par les Dieux au vent que nous connaissons aujourd’hui. Car un jour, aux premiers temps (di zman amezwaru), au temps où la Terre et les choses parlaient, le vent (aḍu neɣ

    READ MORE
  • Du mythes de la création et de la représentation du monde selon les Kabyles

    Du mythes de la création et de la représentation du monde selon les Kabyles0

    Il aurait fallu attendre le début du XXème siècle pour que nous soit révélé les mythes de la création de la vie selon les KABYLES. En effet, Leo FROBENIUS, ethnologue africaniste allemand, a, lors de son séjour en Kabylie en 1914, collecté un corpus de récits qu’il publia sous le nom de Récits populaires des

    READ MORE
  • Ameziane Kezzar: « J’ai la nostalgie de la future Kabylie »

    Ameziane Kezzar: « J’ai la nostalgie de la future Kabylie »0

    Allons Kabyles, soyons lucides pour une fois, soyons à l’origine d’un projet ambitieux certes, mais ô combien grandiose pour nous et nos voisins. Les portes de l’Histoire nous seront grandes ouvertes et l’avenir nous sera reconnaissant. Comme dirait Brassens, un bon Méditerranéen, “Il suffit de passer le pont…” ​“Quant à la Nostalgie, moi je n’en

    READ MORE