Chroniques

Vous avez transformé la Kabylie en une grande caserne !

rédaction
Proposé par rédaction

Des esprits suspicieux et conspirationnistes entretiennent, en Kabylie, une atmosphère d’impuissance qui s’oppose à toute initiative. À tel point que le Kabyle ne sait même plus rêver, ils sont parvenus à le convaincre qu’il est impuissant devant un « pouvoir » qu’ils décrivent comme un monstre invincible. Les politiciens, puisque c’est d’eux qu’il s’agit !  Nous, ont convaincus que le régime algérien est tellement fort et intelligent qu’il trouvera une parade, même à toute tentative de penser ou de parler. Dans leur esprit tordu, il n’y a rien à faire contre ce pouvoir.  Une logique simple mais surtout absurde : Tout ce que doit entreprendre le kabyle se doit d’être CONTRE le régime. Comme le régime est si fort et machiavélique, le kabyle ne doit rien entreprendre. La majorité des Kabyles n’ont jamais vu, ni eu affaire à un agent du DRS mais tous célèbrent la puissance de cette police politique et des histoires abracadabrantes circulent en permanence entre kabyles, entretenant ainsi la terreur. Sans que cela ne coute un seul sou ni un seul agent supplémentaire au DRS. De Boumediene à ce jour, l’Algérie a réussi à construire, gratuitement, le mythe que toute initiative en Kabylie, est nécessairement l’œuvre des services Algériens. De véritables mythomanes se chargent de propager le « toufikissme » transformant ainsi la Kabylie en une grande caserne et le peuple kabyle en une bande de chiffes molles, terrorisé et soumis. Sans aucune contrepartie, sauf peut-être le fait que l’action entreprise ne cadre pas avec la vision des uns et des autres. Le FFS été le premier à initier cette propagande et ce depuis la clandestinité. Tous ceux qui, pour une raison ou une autre, ne regardaient pas dans la même direction que feu Ait Ahmed étaient accusés par le Zaim et ses adeptes d’agents des services. C’est ainsi que nous avons vu le RCD naitre dans les laboratoires des services, le MAK être l’œuvre du DRS et même les tragiques évènements du printemps noir ne furent qu’une gigantesque manipulation savamment orchestrée.  Le FFS lui-même n’échappera pas à la « toufikisation », en l’accusera plusieurs décennies après sa création d’être téléguidé par « el moukhbarat » compte tenu du fait que l’un de ses fondateurs été au temps de la guerre un « Boussouf boy ».   Cette stupide logique en plus de ce qui a été dit en haut, même si elle n’explique pas à elle seule les raisons des échecs à répétition de tous les mouvements Kabyles ; elle est, néanmoins, l’une des causes principales. Car avec le temps, Il y a énormément de kabyles de bonne foi qui apportent de l’eau au moulin des conspirationnistes, sans même en être conscients. Ils travaillent propager le mythe d’un Etat DRS omnipotent et puissant qui manipule tous les leaders Kabyles. Ce qui finit par ébranler la confiance entre la Kabylie et ses leaders et entre les leaders eux même. Les Kabyles ne recouvreront jamais leur dignité temps qu’ils sont convaincus qu’ils ne pourront jamais traiter d’égal à égal avec les gouvernants algériens. Temps qu’ils se jettent à la figure des épithètes d’agent des services ou de manipulés.